Yarost + Musselmen @Blue's Bar

Entre capuches noires et jeans troués

C'était samedi 13 février, Musselmen accompagnait Yarost sur la petite scène du Blue's Bar ( à Fontenay-Le-Comte 85 ). En grands fans de ces derniers que nous sommes, on ne pouvait pas louper ça ! Et je t'avoue que l'on trépignait d'impatience à l'idée de pouvoir t'en parler... 

 

Même si le lieu n'est pas grand et qu'il n'y a pas foule ce week-end en Vendée, la bonne humeur, elle, n'a pas manqué le rendez-vous. C'est donc devant un comité réduit mais attentif que les sympathiques herbretais de Musselmen ont ouvert le bal. Pendant près d'une heure, le quatuor dynamique a servi à son auditoire un son rock endurant, teinté de grunge. Entre reprises et compos personnelles, le groupe a convaincu de par ses riffs précis et acérés, et la force des cris de son leader ( malgré une légère fragilité dans le chant clair ).

Puis la nuit s'est levée et Yarost a fait son entrée. L'ambiance s'est assombrie et l'obsucurité elle-même semble avoir gagné en intensité et s'être densifiée. L'encens brûle au rythme de la batterie -implicite mais omniprésente-, et sa fumée planne aussi loin que s'envolent les notes alanguies des guitares. Le calme précédant toujours la tempête, les riffs saturés font bientôt leur entrée et la voix atypique, criarde et torturée du leader, résonne d'un mur à un autre et le groupe nous sert ses titres les plus explicites : Red Eye, Left to Decay, Mouth of Leviathan, Into The Abyss... Un set des plus efficaces, à la fois brutal, sombre et technique. L'auditoire est capté, voir même captivé. La lourdeur du son agît comme une onde et immobilise tout le monde sur son passage. Le temps file à une vitesse pourtant vertigineuse et déjà le titre Golden End vient marquer la fin du concert. 

 

De cette affiche au final, on ne retiendra qu'une soirée aussi contrastée que réussie. L'ambiance et le talent étaient au rendez-vous, et nous aussi ! J'espère que tu n'as pas manqué ça... 

Ajouter un commentaire