Ultra Vomit @Motocultor 2015

Voyage au confins de l'absurde

Nous sommes de retour pour un nouveau et DERNIER  live report. Et oui, ça y est, le moment tant attendu est arrivé et la spéciale Motocultor 2015 touche à sa fin. Inutile cependant de préciser qu'on a gardé le meilleur pour la fin et qu'aujourd'hui tu vas voyager aux confins de l'absurde alors accroches ta ceinture, et bienvenue dans l'univers d'Ultra Vomit ! 

 

 

 

Un humour potache ( certains diront lourd ), une mise en scène loufoque, de la bonne humeur et des titres cultes, voici ce qui t'attend à un concert d'Ultra Vomit ! Lorsqu'on dit "Ultra Vomit" on a tous en tête ces chansons un peu absurdes qui traitent de canards et de croissants, et qui ne manquent pas de nous arracher un petit sourire à tous les coups. Alors quand tout simplement leur nom se dresse fièrement sur une affiche, tu te dis sans trop te poser de questions "Pourquoi pas !". 

Dans ce genre de concert, côté publique, il y a deux écoles : ceux qui sont venus passer un bon moment et ceux pour qui un concert est l'acte le plus sérieux du monde et où l'on doit grimacer de rage, pointer ses doigts vers le ciel et jouer du air guitare au son d'un solo de la mort qui tue, attention, ça ne rigole pas ! Et bien peut importe de quel côté tu te situais ce soir là, car crois-moi, le groupe a mis tout le monde d'accord ! Une ambiance participative à souhait avec la venue sur scène d'un fan admirablement ...non en fait juste un fan sur scène... ( très cher Guillaume si tu te reconnais dans ces mots, nous sommes encore désolés pour toi ! ), une séance d'hypnose géante, pas besoin de forcer la foule pour que chacun mette "les doigts metal" en l'air. Et dans ce joyeux bordel se sont succédés les plus grands classiques d'UV : Darry Cowl Chamber, Mechanical Chiwawa, Les bonnes manières, Une souris verte, Je ne t'es jamait autans aimer, Boulangerie pâtisserie, Mountains of Maths, Pauv' connard, Croûte de pus, Welcome to the Jingle, Je possède un cousin, un rapide medley de Monsieur Patate et bien sûr l'incontournable, l'inévitable, la grandiose Je collectionne des canards. 

 

 

La folie était au rendez-vous aussi bien sur scène que côté festivaliers, pas le temps de s'ennuyer ! Alors génie créatif ou tare intellectuelle, on ne veux pas savoir pour quelle hypothèse tu penches, mais en tout cas nous, on est convaincus !

 

 

 

BloodyValentine

 

 

 

Ultra Vomit : http://www.ultra-vomit.com/

Motocultor Festival : motocultor-festival.com

Ajouter un commentaire