Trivium @Motocultor 2015

Silence in the show

Souviens-toi c'était il y a deux semaines déjà , Trivium clôturait le Motocultor Festival. Imagines ma joie de les revoir et cette fois-ci, de près. De près car oui, comme une ado de 15 ans, j'ai sagement patienté pendant quelques longues heures, accrochée à ma barrière, menaçant de mort quiconque essayait de s'en approcher de près ou de loin. Retour sur leur prestation...

 

 

 

Avant même le début du show, Trivium a su faire monter la tension au milieu de la foule qui commençait à s'agglutiner au pied de la scène, avec son grand rideau noir empêchant de voir ce qui se tramait sur les planches. L'imagination est déjà en action donc côté publique et les pronostiques vont bon train. Lorsque le rideau tombe... Et bien lorsqu'il tombe le rideau, ce n'est pas la claque du siècle, mais un chouette décors tout de même, à l'effigie du prochain album Silence In The Snow. De grands crânes cornus blancs, des jeux de lumières travaillés, des drapeaux, une muraille de pierre entourant la scène, Trivium n'est pas venu jouer, il est venu conquérir ! 

C'est une avalanche de nouveaux titres qui déferlent sur Saint Nolff, riffs effrénés, refrains entêtants et ces chers guitaristes qui se permettent même une petite fantaisie technique, le temps d'un refrains, jouant un coup par dessus le manche, un coup par dessous, à une vitesse vertigineuse. Aux clameurs qui s'élèvent de la fosse, je ne m'avance pas trop en jugeant le publique convaincu. Pas de panique cependant pour les inconditionnels de la première heure, les classiques sont au rendez-vous, Strife, In Waves, Blind Leading Blind, A Gunshot to the Head of Trepidation, Built To Fall, Pull Harder on the Strings of Your Martyr ou encore Becoming The Dragon. C'est tout de même avec un léger pincement au coeur que l'on a pu constaster l'absence de Brave This Storm.

 

Côté ambiance, rien à reprocher non plus à Matt Heafy et sa bande, entre wall of death,  discours sur leur tournée au Japon et hommage touchant à Ronnie James Dio  ( bien qu'un tantinet longuet ), le partage est au rendez-vous ce soir là entre le groupe et son publique, et c'est tout ce qu'il faut retenir ! 

 

Pour conclure, oui, que tu aimes ou que tu n'aimes pas le groupe, tu as loupé quelque chose ce soir là si tu tricotait devant la télé, ton chat sur les genoux, où si tu étais là, avachis dans le camping une bière à la main, aucune excuse n'est valable. Trivium est venu mais n'a pas vaincu, il a convaincu !

 

 

BloodyValentine

 

 

Trivium ( site officiel ) :  http://www.trivium.org/silenceinthesnow?ref=https://www.google.fr/

Motocultore ( site officiel ) : http://www.motocultor-festival.com/

Photos Yo Lateigne ( House Song ) : https://www.facebook.com/pages/House-song/575881362496250?fref=ts

 

 

Ajouter un commentaire