Summerbowl Of Hardcore @Rennes

La semaine dernière se tenait à Renes (35) le Summerbowl Of Hardcore, promettant un après-midi ( oui oui, un après-midi, pouce bleu pour ceux qui bossaient le lendemain ) sous le signe de la convivialité et surtout, de la bonne musique. 

 

C'est au jardin moderne que cela se passe... Excentré de la ville, entouré d'un grand coin de pelouse et garni de quelques tables et bancs ombragés, c'est l'endroit idéal pour imaginer un rassemblement comme celui qui nous attend. Ajoutez à cela quelques animations diverses, stands de disquaires et un staff accueillant, et toutes les conditions sont réunies pour passer un excellent moment. 

Avec tout ça, on en oublierait presque la musique... Pourtant, côté scène, nous ne sommes pas en reste non plus!

 

Ce dimanche il fait chaud et le soleil cogne, même si l'air y manque un peu, il est agréable de pouvoir trouver l'ombre de la salle pour profiter des concerts. C'est Final Time qui ouvrira les hostilités, le quintet venu de Vannes réveillera le public avec un son brut et puissant. Bien qu'un peu timides sur les premières notes, Final Time atteindra toutes les oreilles présentes, après tout, on est venu pour ça !

Les seconds à passer sont les excellents Entertain The Terror, originaire de Rennes, avec un son bien particulier et ultra efficace, mélangeant Hardcore et Death Metal, brutalité, efficacité et lourdeur au menu. 

Le rythme de l'après-midi est donné, des sets courts et rythmés, une vingtaine de minutes de répis, et on ré-attaque. Les Lillois de The Ape King enchaînent et mettent tout le monde K.O avec leur style teinté de thrash. 

Puis arrivent les allemands de Vlada Ina, technicité et ambiance cool à l'horizon pour marquer la mi-temps du running order. 

Les pionniers rennais de Hard Mind et Ultimhate retourneront la salle devant un public visiblement connaisseur et conquis. Les pieds et les poings volent, les set s'enchainent à vitesse grand V. 

Les grands Fallbrawl et All Out War clôturaient cette soirée mémorable, malheureusement nous n'avons pas pu assister à leurs performances, mais nuls doutent qu'ils ont su mettrent le feu pour un final digne de ce nom !

 

Que retenir de tout ça ? Et bien pour commencer le nom de tous ces groupes géniaux, communicatifs, venus partager avec le sourire, et que la scène hardcore a de beaux jours devant elle. On espère tous une deuxième édition, et le plus vite possible ! 

 

Ajouter un commentaire