Sick Of It All @Motocultor 2015

Fan of it all

Oui tu le sais déjà, nous étions il y a peu au Motocultor à Saint-Nolff. Souviens-toi nous avions promis de te ramener photos, souvenirs et chroniques passionnées, et bien accroche toi car ça démarre maintenant ! Pour ma première, j'ai choisi de te parler de Sick Of It All...

 

 


 

 

Sick Of It All, pour commencer par le commencement, est un groupe de hardcore originaire de New York et fondé en 1986 autour de deux frangins et leurs potes. Et que te dire d'autre qu'en près de 30 ans de carrière, ils restent inégalables et n'ont pas perdu un instant leur rage furieuse. 

C'est donc le vendredi soir, devant un publique plus qu'enthousiaste que le groupe s'est produit.

 

Si la musique de Sick est brutale, engagée, passionnée, que dis-je, déchaînée, saches que la foule l'était aussi ! Pour ce premier soir de festival, scène et sol ont été retournés. Le groupe mené par son leader Lou Koller, à la voix violemment enragée, à mis le feu aux planches, et ce, dès le premier titre ! Mais l'énergie étant une affaire de famille chez les Koller, c'est Pete, à la guitare, qui assure une grande parti du spectacle. Déambulant d'un bout à l'autre de la scène au pas de course, tournoyant sur lui même à la vitesse de l'éclair en plein solo, ce soir là comme tant d'autres, il est intenable. 

C'est au son du nouvel album (The Last Act of Defiance, parût l'année dernière), que la foule électrisée s'en est donné à cœur joie dans le moshpit encore humide des pluies du matin, perdant totalement pieds lorsque des hymnes bien connus ( My Life, Take The Night Off, etc... ) retentissaient, venant se glisser au milieu des nouveautés. 

C'est en plein milieu du show que l'ont a eu notre première petite frayeur du festival lorsque ( -sûrement à cause des fortes précipitations de la journée- ) l'éclairage a coupé, plongeant le groupe dans le noir. L'occasion de saluer le professionnalisme du groupe qui a continué son concert comme si rien ne s'était passé, sans le moindre moment d'hésitation ou de surprise, à croire même que c'était écrit sur leur setlist !

 

 

Au final tu l'auras compris, Sick Of It All a fait vibrer le motocultor de sa rapidité, de son énergie et de sa passion pour sa musique, et si tu n'y étais pas, tu ne peux que t'en prendre à toi même !

 

 

 

BloodyValentine

 

 

Sick Of It All ( site officiel ) : http://www.sickofitall.com/

Motocultor Festival ( site officiel ) : http://www.motocultor-festival.com/wordpress/home/

Crédit Photo Nikolas Ernult ( La Grosse Radio ) : http://www.lagrosseradio.com/

Ajouter un commentaire