Korpiklaani + Moonsorrow @ Les Trinitaires (57 )

L'esprit des Fjords

Arrivés sur place à 19h30, nous prenons place dans l'ancienne chapelle, transformée en salle de concert dans les vieux quartiers de Metz.

 

5 minutes plus tard, Moonsorrow fait son entrée, pour un show de très bonne qualité. à titre perso nous découvrons le groupe ce soir là et le moins que l'on puisse dire, c'est que nous avons été agréablement surpris par les compos, épiques, mélodiques et au rythmiques très changeantes. Moonsorrow pour ceux qui ne connaissent pas, et qui voudraient se laisser faire, ce sont des mecs qui viennent de l'autre côté de la forêt de Finntroll, sauf que les titres sont beaucoup plus travaillées, et longs, avec des atmosphères différentes dans chaque morceau. Attention j'adore les petits trolls finlandais, qui sautent, plein d'energie, ne vous meprenez pas, c'est juste pour vous donner une idée.

Dans la même compo, tu peux passer par plusieurs émotions, plusieurs sentiments, du gros headbanging, en passant par ce moment où tu veux sortir ton briquet, jusqu'à cet instant où tu sort ton gourdin pour défoncer les orcs qui surgissent durant ton épopée!

L'assemblée est attentive, pas de mosh pit, pas de pogo, (sauf durant le dernier morceau) juste une communion avec un groupe qui envoi du bois. Pendant une chanson on aperçoit la silhouete de Jonne Järvelä chanteur de Korpiklaani, qui vient apporter une touche mélancolique et mysthique, à un break avec sa voix si particulière, et ce chant traditionnel finlandais qu'est le joik!

Après une bonne mousse au bar de la salle ,vient ensuite le moment pour lequel nous sommes là, Korpiklaani.

Alors Korpiklaani pour moi c'est le groupe qui fait des compos pour faire la chouille et où tu cris APERO à tout moment, mais pas que. Korpik sait aussi t'emmener dans les lands Finlandaises et te faire voyager à travers ce Folk si bien maitrisé et ce mariage violon/accordéon. La guitare, la basse, et cette batterie effreinée, mais surtout gräçe au timbre de voix si particulier de Jonne : roque mais doux, à la fois puissant et mélancolique. Sans oublier l'utilisation du joik, oh tiens regarde un élan!

C'est ce qui c'est passé ce soir, nous avons voyagé , sauté, dansé, et bu (avec modération bien sûr, ceci est un message du minist...)

Si vous voulez voir des bêtes (de scènes... L'élan c'était une vanne), foncez, pas une seule seconde sans musiques les mecs enchainent 1h40 de show non stop, sans s'arrêter et avec la même energie. Une vrai fête avec un public qui encourage le groupe à en donner toujours plus.

Entre anciens nouveaux morceaux, Korpiklaani n'oublie pas ses premiers albums, mais ce soir le plus repésenté était Noita, le dernier en date, avec 4 titres, tournée oblige. Le moins que l'on puisse dire c'est que ces gars là savent gérer une set list pour garder tout le monde en haleine et sous tensions, avant d'exploser litteralement sur Vodka et Beer Beer en rappel.


 

Une bonne soirée donc, dont on ressort fatigués, et rincés mais de bonne humeur et avec l'envie d'en reprendre une petite tranche, comme ça, histoire de retourner faire un tours dans les fjords avec Jonne et sa bande de folkeux un peu barge!!!!

J'en profite pour saluer l'équipe de Damage Done Prod, qui bouge un max pour organiser un max de concert de Metal en région Lorraine, et surtout en Moselle...Merci à eux...

 

 

Hellben

Ajouter un commentaire