Korn @rockhal, Luxembourg

Korn, le retour

Un peu plus d'un an seulement après son dernier passage au Luxembourg, Korn est de retour. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l’affluence pour ce Euro Tour 2016 est bien plus importante que pour «The Paradigm Shift Tour 2015 ». Malgré un passage au Hellfest mitigé en juin 2015 il semblerait que Korn est réussi son pari et tourne la page de quelques années plus compliquées, suite à des albums en demies teintes, ou expérimentaux (en 2012, la salle était plus que clairsemée lors de la tournée Path of Totality).

 

Et c'est parti pour 1h30 de show. Right Now, tiré de Take a Look in the Mirror, ouvre le bal, de manière un peu poussive, Davis ayant du mal à poser sa voix, mais sans que le morceau en soit réellement altérer (seulement, un peu moins puissant que d'habitude). Soulignons que Jonhatan Davis s'oxygène régulièrement pendant les concerts, à cause des soucis de santé qui lui sont tombés dessus ces dernières années. Here To Stay résonne dans la salle, et là c'est la claque, le frontman à vraiment, grâce à l'oxygène, retrouvé les capacités vocales qui étaient les siennes, et nous retrouvons le KoRn que nous aimions, avec ce chant torturé, et puissant, qui donne tous ce sens au texte. Musicalement, Munky, Fieldly, Head et Ray font le taf comme il faut, et comme cela à déjà était dit à maintes et maintes reprises le retour de Head a était salvateur pour le groupe.

 

Somebody Someone, l'expérimental Narcissistic Cannibal, et les classiques, Falling Away From Me, Coming Undone, et Shoots and Ladders s’enchaînent, jusqu'au plus récent Hater (seul morceau du dernier album).

 

Et voici venir la plus grosse baffe musicale pour moi, le retour dans la setlist d' Alone I Break, planant à souhait, interprété dans une ambiance intimiste, de manière magistral. Le titre nous rappelle que ces mecs là, savent faire de la musique et pourquoi ils sont encore là après plus de 20 ans.

 

La setlist redevient plus classique après le solo de Ray Luzier, (qui à vraiment un sacré groove derrière ses fûts et qui contribue pleinement au renouveau du groupe), Twist, Did My Time, Y all Want a Single, et la reprise d'Another Brick in The Wall des Floyds !

 

Nouvelle surprise pour les rappels, avec l'introduction de 4U, avant les 3 gros hits du combo, que sont Blind, Got The Life, et Freak on a Leach.

 

On aurait voulu que ça continue tant les mecs montrent qu'ils sont heureux d'être là, cette bande de potes contents de pouvoir de nouveau délirer ensemble comme au premier jour, avec le petit nouveau à la batterie, qui fait déjà parti des meubles.

Et cette puissance vocale retrouvé par l'ami Davis !!! Vivement le Download, vivement le Hellfest, pour peut être vraiment retrouver grâce aux yeux de la France du Metal !!!!!

 

#HellBen

Ajouter un commentaire