Bellator + Scum + Smerter @Rennes

Ce samedi soir nous mettions les pieds pour la première fois à La Jument Pavoisée, bar concert de Rennes, pour une soirée en compagnie de Smerter, Scum et Bellator... Un petit retour sur la soirée s'impose...

 

Dans la très exigue arrière salle du bar, la petite foule est déjà bien compacte lorsque nous arrivons. Difficile de se frayer un chemin entre les agités, les piliers de comptoir, et Loki, l'énorme chien noir qui veut saluer chaque nouvelle personne qui passe la porte. Le temps de commander un verre, et nous entendons déjà résonner les dernières notes de Smerter, groupe de post black metal issu de Rennes et Nantes, venus donner leur premier concert...

Tout s'enchaine très vite car la soirée doit finir tôt (pour le voisinage), les clopes s'éteignent, la porte se réouvre, la foule rentre à nouveau, les guitares passent de mains en mains et Scum prend place. Le jeune trio de black metal a fait le déplacement depuis Laval. Ils ne sont que trois mais font autant de bruit qu'une horde, au point qu'on leur demandera de baisser les amplis afin que l'on puisse entendre la voix, d'ordinaire déjà lointaine... Le son est lourd, profond et sombre... Le groupe deversera sa haine pendant 20 minutes avant que la porte ne se réouvre, et les cigarettes se rallument...

Puis le schéma reprend de plus belle, cette fois-ci c'est Bellator, trio ligérien surpuissant, livrant un son épique, teinté de thrash metal et de toute la fureur d'une armée Viking. Armés d'un son d'une technicité implacable (entre solos de guitare vertigineux, slapping de basse torentueux, batterie alerte et superposition vocale complémentaire). Le groupe est venu défendre son album "I" et en jouera une grande partie avec des titres tels que Epic, Padnom, Fromlor Agard... Sans réel jeu de scène le trio impose une présence authentique et incontestable, digne d'une scène immense, et occupe l'espace à grand renfort de Headbang communicatifs rythmés par un bassiste qui tapera du pied la mesure, faisant trembler le parquet jusqu'aux premiers rangs!

 

Le concert prend fin et avec lui la soirée, aussi vite qu'elle a commencé, après avoir pris bien soin d'en mettre plein la vue (et les oreilles) de chacun, de manière abrupte et rapide comme une claque aller-retour à laquelle personne n'aura pu échapper.

 

Ajouter un commentaire

 
×