Alcest @Hellfest 2017

Il y a des groupes qui marquent plus que d'autres. Ils sont de ceux qui laissent une trace sans artifices, ceux qui oublient de surjouer, et qui laissent les mots et les notes ancrer leurs souvenirs au plus profond de l'âme. Alcest était là, pour son deuxième passage au Hellfest, à l'ombre de la Temple, pour un moment hors du temps. 

 

Sous la grande tente une ambiance apaisante, quasi mystique, précède l'arrivée du groupe sur scène. Les lumières s'allument lentement, dans des teintes bleutées, et un bourdonnement se fait entendre. Le groupe arrive sur scène et le temps se fige... Difficile de savoir si le temps s'égraine au ralenti alors que les autres scène battent la mesure dans un rythme décadent, ou bien si ce n'est que l'impression que laissent les titres planants des français. Voix et instrumentaux se mèlent avec une aisance déconcertante.

Autre Temps, Percée de Lumière, Délivrance, Oiseau de Proie, Eclosion viennent bercer les oreilles d'un public en transe, absorbant chacune des notes avec une foi monastique. 

A son habitude, rares seront les interventions de Neige face au public, mais la communion entre le groupe et foule est belle et bien présente. 

 

Le concert s'achève sous une salve d'applaudissements, chacun sortant difficilement de sa léthargie pour revenir à la réalité. Alcest aura marqué les esprits cette année encore, et c'est reposés et revigorés que nous quitterons la Temple pour reprendre le cours des choses...

Ajouter un commentaire

 
×