Airbourne @Hellfest2015

Ready To Rock

C'est sous un soleil de plomb, par un bel après-midi d'été,Joel O'KeeffeJque nous nous rendîmes au récital de ce Organum nommé... Ouai bon ok, c'est samedi, il fait 35 degrés, on a chaud, on a soif, et surtout, on a envie de se dégourdir les oreilles ! C'est donc chaussée de mes plus belles rangers, imprégnée de crème solaire, de poussière et de boisson rafraîchissante à petites bulles que je me suis rendue en mainstage voir ce qu'Airbourne avait à nous dire !

 

Ayant déjà vu le groupe une fois mais en salle, j'avais hâte de les retrouver cette fois-ci en plein air, pour une ambiance très estivale !

 

Les frangins O'keeffe et leur bande sont arrivés sur scène telle une tornade, ruisselants sous ce soleil de plomb avant même d'avoir commencé. C'est dans une foule électrisée que le show commence, véritable voyage au pays du hard rock et l'espace d'un instant, le Hellfest met le cap sur l'Australie... Airbourne donne tout ce qu'il a comme à chacune de ses prestations, le batteur martyrise sa batterie, le bassiste maintient le tempo, les guitaristes grattent ( et transpirent, que dis-je, dégoulinent ! ), et le chanteur ne chante pas, il vit ! Non non je t'assure, je n'en fait pas trop, rien de théâtral dans ce que je te raconte, juste une retransmission des ondes positives et de la folie qui parcours l'auditoire. Oublie tout ce que tu sais d'un concert, oublie tout, avec Joel et sa bande, la foule est Ready To Rock !

Bon, inutile d'en rajouter, tu auras compris que l'ambiance est au rendez-vous et que ce n'est pas le petit incident sonore qui s'est produit qui viendra gâcher la fête. Je voudrais d'ailleurs m'y attarder quelques instants car j'ai été assez déçue de la réaction d'une grande partie du public. En plein morceau donc, ce qui devait forcément arriver un jour est arrivé : Coupure de son. En grands professionnels, les australiens continuent d'envoyer comme si de rien n'était pour permettre aux techniciens de rétablir au plus vite le volume. Mais Airbourne ne se contente pas de gratter deux cordes en jetant un regard menaçant vers la régie jusqu'à ce que le son revienne, non, ils font le show, encore et toujours, rock'n'roll quoi qu'il arrive. Pourtant c'est une montée de plaintes qui se fait entendre rapidement un peu partout dans l'assemblée, et le groupe se fait huer et siffler de tous côtés, certains leur fond même signe de s'arrêter. Une surcharge électrique les enfants, vous êtes au courant que ça ne vient pas des musiciens … ?

Mais « si Airbourne ne vient pas à toi, vas à Airbourne » ! Telle est la phrase que j'ai lancé à mon voisin avant de lâchement l'abandonner aux derniers rangs et profiter de ce problème technique pour pousser tout le monde et gagner quelques précieux mètres. A peine le temps donc de jouer les Indiana Jones de la fosse que les guitares se font à nouveau entendre, et le groupe repart de plus belle avec ses plus grands hits. Live it up, Cheap Wine and Cheaper Woman, Too Much Too Young Too Fast, Diamond in the Rough, Running Wild, et d'autres titres meilleurs les uns que les autres viennent secouer les fans qui en ont déjà oublié les deux dernières minutes !

Airbourne c'est frais, ça secoue les cheveux, ça te transporte sous le soleil de Warrnambool et ça te file la pêche pour toute la journée ! Non non, c'est ni du shampoing ni du jus de fruit, c'est mieux que ça, c'est du rock'n'roll ! Et si tu as loupé leur présta, tu n'as plus qu'une seule chose à faire : prendre un ticket pour leur prochain concert !

 

 

 

Airbourne « Too Much,Too Young, Too Fast » :https://www.youtube.com/watch?v=AkMZ6fV3T_0

Facebook :https://www.facebook.com/airbournerock?fref=ts

Site officiel :http://airbournerock.com/

Photos : http://www.hellfest.fr/fr/photo-f1469

 

 

BloodyValentine

Ajouter un commentaire

 
×