Tungs10 / Album & Actu

Hello Tungs10, ça y est, votre deuxième album est sorti ! Quel est votre ressenti face à ce nouveau disque et que pouvez-vous nous en dire? 

Madeleine : Moi je propose de laisser bosser le bassiste et le batteur (rire). D'ailleurs on vous présente Carlito (Charles) notre batteur !

Charles: Et bien... C'est... 

Madeleine : Est-ce que tu es content ? (rire)

Charles : Oui (rire) ! Comment dire ça... C'est un album qui se veut plus moderne, je pense, on va dire même un peu plus metal tout en gardant le côté mélodique qu'il y avait de base, mais qui va un peu plus dans l'univers Steampunk. En tout cas de mon point de vue avec un avis semi-extérieur. 

 

Vous parlez donc d'une identité plus franche, plus poussée. C'est une idée que vous aviez déjà en tête au moment de Season One (le premier album) ou bien c'est un chemin qui est apparu naturellement en travaillant sur ce nouveau disque? 

Madeleine : La réalité c'est que sur Season One on était sur un premier album, c'est à dire qu'on a essayé de faire au mieux, de prendre une direction déterminée, mais ce qui se passe c'est qu'un premier album c'est un peu un assemblage de nos premières chansons. Là sur ce deuxième album, il y a eu une réelle réflexion autours d'un scénario et il se passe que toutes les chansons découlent l'une de l'autre, il y a une véritable histoire, un véritable fil rouge. Alors certains parlent de concept album, on peut presque le dire. On essaie de créer un univers aussi bien visuel que auditif autours de cette histoire que Cédric notamment à initié. 

Cédric : Pour revenir juste sur l'aspect technique en fait, c'est aussi l'arrivée de Charles à la batterie qui nous a permi d'avoir un côté plus "agressif".

Pierre-Yves ( juste arrivé ) : On pourra préciser que j'étais là depuis le début? (rire)

 

Alors Charles justement, est-ce que tu peux nous parler un peu de toi, de ton parcours avant Tungs10, etc...? 

Charles : Oui alors moi avant je jouais dans un groupe de metalcore qui s'appellait Shadow's Gate à Brest. Maintenant c'est un groupe qui n'existe plus. On avait fait quelques concerts sur Brest quand j'ai entendu parler de Tungs10 qui cherchait un batteur, j'ai tenté le coup comme ça un peu par hasard et ça s'est fait! Comme disait Cédric ce bagage permet d'approcher d'autres rythmiques, d'autres choses, d'autres directions, j'ai pu apporter ma patte et c'est super cool ! C'est une satisfaction. 

 

Madeleine tu parlais de l'identité visuelle du groupe et de ce fameux fil rouge. Visuellement on est passé du tout jaune, au tout bleu, est-ce que ça a un lien avec l'histoire de l'album? 

Madeleine : Je ne pense pas que la couleur pour le coup ai une réelle signification si ce n'est peut-être que le Tungs10 a une couleur bleuté peut-être... En réalité il y a eu plusieurs essaies de fait sur l'image et le bleu ressortait bien. C'était assez fortuit mais c'était aussi pour trancher avec le jaune. 

Seb : De mémoire aussi on cherchait quelque chose d'assez électrique , plus lourd, quelque chose dans cette idée là. 

 

Et ce manuscript perdu, qu'est-ce que c'est? Peut-on le dire ? 

Cédric : Alors c'est une histoire en fait basé sur l'univers de Frankenstein. C'est un couple dont la femme va tomber malade et mourir et son conjoint va partir à la recherche d'un manuscript qui détient des indications pour la ramener à la vie. L'histoire s'articule autours de ça. Il va trouver le livre mais ça ne va pas être aussi facile qu'il l'avait prévu et à la fin on raconte ce qu'il s'est passé, si il a réussi et ce qu'il va devoir faire pour arriver à son but ultime. 

 

Le début de l'histoire fait un peu echo au premier clip que vous venez de dévoiler, peut-on donc en espérer une suite? 

Madeleine : Absolument ! On nous a effectivement demandé si il y aurait d'autres clips mais pas s'ils se suivraient et pourtant il s'agit d'un triptyque. Il y aura donc deux suites ! 

Cédric : C'est vrai qu'on avait même laissé une petite indication sur le titre avec le "chapter 1". 

 

The Lost Manuscript est sorti depuis quand même quelques semaines maintenant, vous avez eu l'occasion de le tester en live un peu. Vous avez notamment fait l'aller-retour il y a quelques jours jusqu'à Clisson, comment c'était? 

Madeleine : Alors tout à fait, on a joué en Off au Leclerc de Clisson et c'était une aventure complètement délirante, c'était le concert le plus speed de toute notre vie je pense, on a même pas eu le temps de stresser ! (rire) On a eu de bons retours on est contents d'y avoir particpé ! 

Cédric : C'est vrai que ça nous a donné quand même pas mal de visibilité dans cet environnement donc c'était chouette. Des gens qui nous connaissaient nous attendait même !

 

Après toutes ces bonnes nouvelles que peut-on espérer pour la suite? 

Cédric : Et bien justement on a profité un peu de cette période de Hellfest pour faire notre promo, on a peut-être des contacts pour d'autres villes ( sur Toulouse par exemple )...

Madeleine : Alors en fait c'est plus près de Marseille que de Toulouse (rire).  Bref on s'éloignerait quand même un peu de la Bretagne, on travaille même très sérieusement une salle pour pouvoir jouer sur Paris. 

Cédric : Oui ça devrait pouvoir se faire normalement, ça a l'air plutôt bien parti. On va essayer de bouger au maximum, c'est vraiment l'objectif. On veut vraiment essayer de rayonner plus largement sur le territoire francophone. On a d'ailleurs récement commencé à travailler avec Replica Promotion, c'est grâce à cela qu'on a pu jouer au Hellfest Off... 

Madeleine : C'est un nouveau pas pour Tungs10 voilà on grandit !

 

51463699 2071987596216283 1411390188348768256 o

Facebook :  https://www.facebook.com/tungs10theband/

Youtube : https://www.youtube.com/tungs10theband

Ajouter un commentaire

 
×