Portrait: Nicolas - Eyestral

1/ Est-ce que tu peux nous présenter ton parcours musical ?

J’ai commencé la musique par le piano quand j’avais 10 ans, j’en ai fait un an puis je suis passé sur la basse. J’ai été dans quelques groupes de metal de copains, ai donné quelques concerts avec des structures dans lesquelles je prenais des cours de musique. Quand j’ai commencé à vouloir en faire sérieusement je me suis inscrit au Conservatoire, ai fait quelques années de contrebasse (classique) et puis maintenant je fais surtout du Jazz mais toujours à la basse électrique.

 

 

2/ Qu’est-ce qui t’a poussé à faire de la musique ?

Je me souviens pas d’avoir eu un élément déclencheur. Quand j’étais gamin, ma mère m’a obligé à faire toutes sortes d’activité sportives ou artistiques, et c’est dans la musique, et particulièrement la basse, que je me suis le plus retrouvé et avec lequel j’ai le plus accroché. C’est le Metal que j’ai en premier commencé à écouter et qui m’a fait réellement découvrir la musique.

 

 

2Bis/ Si tu devais faire autre chose, qu’aimerais tu faire ?

J’aurais bien aimé faire des sciences. Je suis très intéressé par la physique et les mathématiques mais malheureusement, je n’ai jamais été bon à l’école pour ça, donc j’ai jamais sauté le pas. Sinon peut-être quelque chose dans les jeux vidéos. Je joue beaucoup, et y’a des aspects techniques et créatifs dans ce milieu que je trouve très intéressants. C’est en ce sens que c'est proche de la musique.

 

 

3/Quels sont les musiciens qui t’ont le plus marqué/influencé ?

Le premier musicien que j’ai vraiment beaucoup admiré, c’était Cliff Burton. Quand tu écoutes du Metal et fais de la basse, c’est très flatteur pour ton instrument d’entendre quelqu’un qui propose des choses mélodiquement et rythmiquement différentes des guitares et/ou de la batterie. Je pense que c’est son approche de la basse qui m’a donné envie de m’ouvrir à d’autre choses. Sinon en Metal, je trouve très peu de musiciens intéressants et en général, je suis peu sensible aux personnes qui sont derrière un projet. Mais je pourrais citer Devin Townsend, qui a un univers très complet et une musique très éclectique qui font de lui le musicien de Metal que j’admire le plus actuellement. Dans d’autres styles, je citerais Bach. C’est sans doute lui qui a l’influence la plus directe sur ma composition et l’approche que j’ai de la musique en général et même, bizarrement, de mon instrument. En Jazz, celui qui m’a le plus subjugué c’est Coltrane. Que ce soit en tant que compositeur ou qu’improvisateur, il met une telle personnalité dans sa musique, dans les couleurs qu’il utilise, le son, son sens de la phrase..

 

 

4/Est-ce que tu te souviens du permier CD/Disque que tu as acheté ? C’était quoi, dans quel contexte, tu avais quel âge ? Etc...

C’était Meteora de Linkin Park. Je devais avoir 10 ans. C’est le groupe qui m’a fait rentrer dans le metal et dans la musique en général. J’écoute encore pas mal aujourd’hui, seulement les 3 permiers albums, je me suis pas intéressé à ce qu’ils ont fait après. Avec le recul, je me dis c’est leur troisième album, Minutes to Midnight, très différent des précédents, qui m’a incité à aller écouter des choses différentes des quelques groupes que j’écoutais quand j’ai commencé à m’intéresser au Metal.

 

 

5/ Quel a été ton premier instrument ? Dans quel contexte, tu avais quel âge ? Etc...

Ca devait être un clavier pourri que mes parents m’avaient offert quand j’ai commencé le piano... Sinon ma première basse c’était une Squier rouge achetée dans un pack avec un ampli et une house. C’est le truc que j’ai acheté pour commencer la basse.

 

 

6/ Tu dois partir avec sur toi un seul et unique album, lequel et pourquoi ?

Difficile à dire... Je pense que je ne prendrais rien du tout... Peu importe ce que ce serait, je me lasserais assez vite d’écouter toujours la même chose et risquerais d’être dégouté... Je préfère regretter de ne pas pouvoir écouter de musique plutôt que d’être écoeuré par quelque chose que j’adore.

Mais je comprends pourquoi la question est posée, et je pense que (aujourd’hui) je prendrais Kind of Blue de Miles Davis. C’est un disque je connais encore assez peu, mais suffisamment pour savoir que j’aime toutes les sessions qui sont dessus, et qui sont assez différentes les unes des autres pour ne pas avoir l’impression d’écouter le même artiste pendant les 5 enregistrements, même si paradoxalement, l’harmonie est très statique. C’est là qu’on se rend compte de la force des très grand improvisateurs comme Davis, Coltrane ou Adderley (je suis moins sensible aux chorus de contrebasse et de piano).

 

 

7/ Avec quel(s) musicien(s)/groupe(s) rêverais-tu de jouer ?

Le premier qui me vient à l’esprit en me posant cette question, c’est Chick Corea. Il joue tellement de choses différentes, et fait tout si bien que je pense que ce serait une expérience hyper formatrice. Evidemment il faut un niveau stratosphérique mais je pense que si je pouvais passer une semaine à jouer avec n’importe qui, ce serait lui.

Concernant le Metal, ce serait Tool. J’ai un son très différent de celui de Justin Chacellor, mais j’aime vraiment le jeu de batterie de Dany Carey et la variété des rythmes dans ce groupe et la façon dont la section rythmique est traitée dans ce contexte si particulier. J’ai lu quelque part, qu’il s’inspirait de l’architecture sacrée pour écrire ses pattern. Je pense que je lui demanderais comment c’est faisable !

 

Nicolas eyestral

 

 

 

Ajouter un commentaire