Portrait: Guillaume / Mezcla

1/ Est-ce que tu peux nous présenter ton parcours musical ?


J’ai commencé la basse en 2008 en autodidacte et depuis 2009, je suis des études au conservatoire d’Auxerre dans l’optique d’obtenir un D.E.M. (Diplôme d’Etude Musicale). Mon 1er groupe fût Heal Heaven créée en 2011, avec Thibaud déjà derrière les fûts, et je rejoignis Mezcla au printemps 2012.

 

2/ Qu'est-ce qui t'as poussé à faire de la musique ?

 

Le docu « Ceci n’est pas une fiction » de Guerilla Poubelle à du pas mal jouer je pense. Je regardais beaucoup de live quand j’étais au collège mais la on suivait l’envers du décors, la vie d’un groupe en tournée sur une année.

Quand t’as 12 ans ça fait rêver de voir toute ces petites galères, ces anecdotes et de voir une bande de pote sur la route s’éclater à faire des concerts, je voulais vivre ça moi aussi.
 

2Bis/ Si tu devais faire autre chose, qu'aimerais-tu faire ?

 

Je ne sais pas trop ce que je pourrai faire d’autre, je chercherai forcément un boulot qui serai lié de près ou de loin avec la musique et le monde du spectacle.
 

3/ Quelles sont les musiciens qui t'ont le plus marqué/influencé ?
 

Sans aucune hésitation : Cliff BURTON. Que ce soit dans son jeu, sa créativité ou même son attitude un je ne sais quoi qui m’a toujours fasciné. C’est en regardant ces vieux concerts que je me suis mis à faire autant de Headbange. Il y a aussi Justin CHANCELLOR de Tool, David ELLEFSON de Megadeth et le monstre sacrée du Rock N Roll, Lemmy.

 

4/ Est-ce que tu te souviens du premier CD/Disque que tu as acheté ? C'était quoi, dans quel contexte, tu avais quel âge ? Etc...

 

Mon tout premier CD fût l’album homonyme de Rage Against The Machine acheté à l’époque au Virgin Mégastore des Champs-Élysées. Je devais avoir 11 ou 12 ans il me semble.

J’étais tombé sur Killing in the Name Of en jouant à GTA San Andreas et j’ai tout de suite accroché au groove de ce morceau, je me souviens encore laisser la radio tourner dans le but d’entendre ce titre. Ce fût le premier disque d’une longue série.

 

5/ Quel a été ton premier instrument ? Dans quel contexte, tu avais quel âge ? Etc...
 

J’ai eu ma 1ère basse à 14 ans le mercredi 13 août 2008 ! Une Ibanez GSR 180 vendus dans un pack pour débutant. J’avais plein d’amis qui jouaient de la guitare mais sans trop savoir pourquoi j’étais bien plus attirée par le groove provoqué par le son d’une basse. Ce fût une révélation et j’ai beau avoir essayé d’autres instruments, c’est toujours vers celui-ci que je reviens

 

6/ Tu dois partir avec sur toi un seul et unique album, lequel et pourquoi ?

 

Surement Master of Puppets, jamais je ne me lasserai de ce disque. Pour la petite histoire j’avais acheté toute la discographie de Metallica dans un magasin qui les bradait, alors que je ne devais connaitre que 2-3 morceau du groupe, et je me suis mis à les écouter dans leurs ordres de sorties originels. J’attendais d’avoir bien décortiqué un disque avant de passer au suivant. Et bien c’est surement celui que j’ai le plus écouté (même si Ride The Lightning a énormément tourné)

Il contient selon moi ce que Metallica a pu faire de mieux sur toute sa carrière, et de plus, c’est le dernier album avec Cliff avant son tragique accident. La tracklist est très équilibré, le son nickel et mon petit coup de cœur : Orion. Le solo de basse me donnera toujours des frissons. Ce n’est jamais simple de se décider entre le Ride et Master mais ce Orion pèse beaucoup dans la balance.

 

7/ Avec quel(s) musicien(s)/groupe(s) rêverais-tu de jouer ?

 

Je ne m’étais jamais vraiment posé cette question mais je dirais Stéphane BURIEZ. Pour moi c’est un peu LE monsieur metal français. J’adore chacun de ces projets et c’est une personne très agréable. Pour l’avoir rencontré plusieurs fois ce fût toujours un immense plaisir de lui parler mais surtout de l’écouter (la conférence « Metal : Mode d’emploi » est vraiment génial et riche en petite anecdote bien sympathique.)

 

18010716 10155327700510962 699977889344830681 n

Ajouter un commentaire

 
×