Monolithe @Motocultor

A l'occasion du Motocultor Festival de cette année 2018 nous avons eu l'opportunité de rencontrer Benoît Blin et Sylvain Bégot du groupe Monolithe. Ils ont accepté de répondre à nos "7" questions concernant leur dernier album et futurs projets! 

 

1/ Bonjour Monolithe, merci de nous accorder un peu de votre temps ici au Motocultor, comment allez-vous aujourd'hui? 

Sylvain: Très bien ! Nous venons de finir notre concert qui s'est très bien passé alors que demnd le peuple ! 

 

 2/Comment s'est passé votre concert justement sous cette chaleur?  

Sylvain: Il y avait pas mal de monde, après difficile de savoir combien de personnes exactement mais la tente était remplie ! C'était bien malgré la chaleur c'était quand même assez frais. Bon au bout d'un moment les lumières ça chauffe quand même sur la fin on transpirait mais on a l'habitude ! 

 

3/Avez-vous vu jouer quelques groupes aujourd'hui ou avez vous l'intention d'en voir certains? 

Sylvain: Alors on a pas eu le temps d'en voir car on a joué relativement tôt.

Benoît: Moi j'ai l'intention d'aller voir notamment Pelican tout à l'heure, toi [Sylvain] tu vas partir assez rapidement...

Sylvain: Oui moi je vais partir à la mer !

 

4/ Parlons un peu de votre actualité... A quelques jours près, Nebula Septem est parût il y a 7 mois... Quel est votre ressenti face à cette sortie? 

Benoît: Ah oui c'est vrai tiens ! Le ressenti je le vois surtout par rapport aux critiques qu'on a pu en avoir à droite à gauche et... on va pas dire tout le monde mais à 95% les gens l'aiment et l'aiment beaucoup et tant mieux ! On a eu quelques chroniques qui n'étaient pas toujours très bonnes et souvent on comprend pourquoi les gens n'ont pas apprécié car ce n'est pas forcément leur style ou autre mais globalement il y a eu un très très bon accueil et un bon retour, encore plus que les autres albums d'avant qui étaient globalement bien appréciés. 

Sylvain: On a senti en fait que l'album a été compris, ce qui n'est pas toujours le cas. Des fois tu lis des chroniques, tu vois les réactions des gens et tu te dis qu'il y a quelque chose qui n'est pas passé. Mais là de manière générale c'est bien passé et ce qu'on lit est en concordance avec ce que l'on pense de l'album aussi. A titre personnel je trouve que c'est notre meilleur -même si c'est cliché de dire ça- ...

Benoît:  Il a sept mois ça va c'est pas comme si on allait le vendre là maintenant tout de suite on a tout de même un certain recul dessus. 

Sylvain: Oui on a du recul dessus ! Autant quand on sort un album les musiciens qui vont te dire qu'ils en sont fiers bah voilà quoi avec un petit peu de recul il y en a très peu car il y a toujours des petits trucs que tu aurais bien aimé faire différement et tout ça mais celui là franchement non. Celui-là il n'y a rien que je changerais, tout me semble bien et conforme à l'idée que j'en avais avant qu'on l'enregistre même, donc oui c'est une pierre blanche dans l'histoire du groupe ! 

 

C'est un tournant qui va amener à d'autres choses encore? Il y a quelques années vous parliez de peut-être arrêter après le cinquième album, on en est déjà donc au 7eme, est-ce que finalement ça ne marque pas là que le début de l'aventure? 

Benoît: Disons qu'il y a eu deux vies dans Monolithe. Il y a eu la première avec les 4 premiers albums qui sont des concepts et à l'origine effectivement on devait s'arrêter là, mais le nom du groupe était déjà établi donc ça aurait été dommage de recommencer sur un autre groupe sachant que même si on évoluait dans le concept les bases auraient été les mêmes. On est pas passés du coq à l'âne dans la musique on a juste globalement changé le format et changé quelques petites choses. Donc oui il y aura d'autres choses on est pas prêts à s'arrêter tout de suite, il y a déjà le 8è album qui est en chantier... 

Sylvain: Il faut prendre en compte le fait aussi que chez certaines personnes, dans certaines carrières artistiques on peut avoir un peu un comportement de girouette parfois. Là je vais te dire des trucs mais si ça se trouve dans un an je serais passé à autre chose et j'aurais un discours différent. C'est ce qui s'est passé. C'est à dire qu'au moment où Monolithe a commencé je voulais un truc bien carré avec des albums que d'un seul titre etc, mais en cours de route tout à changé car moi en temps que compositeur j'ai évolué, la ligne du groupe a changé... Les choses ont évolué et ça fait parti de la vie d'un groupe de changer le fusil d'épaule on va dire. 

 

5/ Est-ce que cette thématique du chiffre 7 a tout donné ou bien on peut s'attendre à d'autres folies ( 7 clips, 7 mois de tournées, etc... ) ? 

Benoît: C'est déjà allé assez loin (rires) ! Disons que si on était un groupe avec une notoriété plus grande, plus de moyens financiers etc ça aurait pu être rigolé de faire ça! A un moment donné si quelqu'un nous avait proposé de le faire on aurait pu aimer mais là à notre niveau ce n'est pas envisageable !

Sylvain: Avec un environnement professionnel plus vaste et riche pourquoi pas mais on est pas non plus sur un label comme Nuclear Blast non plus mais si on avait pu pourquoi pas ça aurait été marrant de le faire! Mais là non, l'album comme il est c'est déjà bien ! 

 

6/ On y a déjà répondu un peu tout à l'heure, qu'elle est la suite pour le groupe? 

Sylvain: La prochaine sortie ça sera un album live. C'était un des rêves d'enfant de la plupart des membres du groupe donc on va le faire. On a pas de date encore mais ça sera la prochaine sortie et le huitième album est déjà sur les rails ! Il est composé en fait, je pense qu'on va commencer à enregistrer en 2019 pour le sortir en 2020 mais avant il y aura l'album live ( dans un futur proche ). Pendant des années ( au début du groupe ) on pensait -enfin moi surtout- que notre musique n'était pas faite pour le live. Dès qu'on a commencé à en faire même en jouant des extraits des anciens albums on s'est rendus compte qu'on s'était complètement plantés et que ça fonctionne très bien sur scène. Aujourd'hui on trouve ça vachement sympa et intéressant de faire revivre les titres sur scène, notamment les anciens. Bon aujourd'hui on a joué que des nouveaux mais moi j'aime bien jouer des vieux aussi, on a des medleys des vieux albums et j'aime bien jouer le tout premier. A chaque fois qu'on le joue ça me fait un truc particulier car je me rappelle dans quelles conditions j'ai composé ça, dans une chambre de bonne, j'avais pas de fric, j'avais rien, j'était jeune (rires) ... Jouer des trucs que j'ai composé quand j'étais gamin devant une foule compacte comme au Metal Days c'est des moments géniaux ! Mais les morceaux plus récents, j'irai pas jusqu'à dire qu'ils sont composés pour être joués mais ils sont plus faciles à retransmettre sur scène, ne serait-ce que parce qu'ils sont plus courts !

Benoît: Ils ont un format plus adapté c'est sûr mais bon, la scène on a du plaisir à en faire ! Pour tous les membres du groupe c'est Monolithe qui nous a amené à ce niveau là. On a jamais fait des scènes comme ça avec chacun de nos groupes d'avant ! 

 

7/ C'est vrai que comme vous le disiez vous avez fait de belles affiches déjà ! C'est différent d'ailleurs pour vous de jouer en festival et de jouer en salle? Notamment pour vos titres anciens, est-ce que c'est une contrainte parfois? 

Sylvain: Disons que la réponse est ambigüe ! Je pense que Benoît est d'accord avec moi, on adore jouer en festival. La taille de la scène, le fait qu'il y ai beaucoup de techiniciens autour pour nous aider, qu'il y ai du monde, etc... Le son est bon, les conditions sont bonnes, c'est vachement agréable en fait. On a pas toujours ça quand on joue dans des salles plus modestes. Mais ce qui est frustrant quand on monte sur scène -surtout quand ça se passe bien comme aujourd'hui- c'est qu'en quarante minutes tu as à peine le temps d'être chaud que c'est déjà fini. On peut pas déballer tout ce qu'on a à offrir en fait. Idéalement on a des vidéos qu'on aimerait mettre mais en festival on ne peut pas, ça fait pourtant parti de la composante du spectacle que propose Monolithe donc c'est un peu dommage mais les festivals c'est quand même une ambiance qu'on ne retrouve pas ailleurs! 

Benoît: C'est unique ! C'est un tout en fait, tu mets la météo avec, c'est l'été et tout, ça a un côté vacances ( rires ) ! Quand on est partis en Slovénie et en République Tchèque l'année dernière c'était ça ! 

Sylvain: Ouais y a un côté vacances. De toute façon on aime bien voyager...

 

 

 

 

Ajouter un commentaire