Seeds Of Mary - The Sun Sessions

Thesunsessionsartwork

Seeds Of Mary / The Sun Sessions

Sortie le 10/11/2018

https://www.youtube.com/watch?v=zm7Mu-6AK0U

 

 

Voilà 7 ans que les prolifiques bordelais de Seeds Of Mary distillent leurs influences rock grunge au travers de -déjà- nombreuses productions. Voilà donc seulement un an que le très sombre The Blackbird And The Dying sun est sorti, que le quintet remet le couvert avec un nouvel EP intitulé The Sun Sessions.

 

L'EP composé de 4 titres s'ouvre sur This Is Where It Hurts et le moins que l'on puisse dire, c'est que la direction reste la même. Le morceau est une bonne mise en jambe, percutant, dynamique à souhait et toujours avec cette mélodie qui caractérise si bien Seeds Of Mary. Le groupe aurait d'ailleurs tort de s'en priver, si le titre sonne quelque peut taillé pour la radio, on oserait pas douter de son efficacité en live tant ses riffs en distorsion et ses refrains entêtants sonnent tels une véritable prosodie taillée dans les racines du groupe. Ainsi comme on a déjà pu le dire ( et le lire ) des dizaines de fois, les influences Alice In Chains / Soundgarden / Alterbridge se font à nouveau sentir -sur ce titre en particulier on notera également quelques sonorités signées Marylin Manson-. Mais n'allez pas croire que les aquitains se contentent de compacter des ascendances stylistiques sur un disque et d'y apposer leur logo, loin de là, ( l'album précédent avait d'ailleurs démontré avec brio que part delà toutes les ressemblances -aussi flatteuses soient-elles- que l'on pouvait accorder au groupe, la fine équipe avait su apposer sa patte sur chaque titre ). Et c'est ce que A Place To Disappear va appuyer. Si le rythme ralenti, la musique se densifie, sublimée par des chœurs tout en puissance et des riffs toujours aussi catchy. Le morceau se voit même orné d'un solo agréable et bien pensé. Vient ensuite l'excellent Le groupe reprend également le titre Hey You de Pink Floyd pour le retravailler en une sorte de power ballade aux accents lourds. La chanson offre une pause appréciable dans l'EP cassant la routine sans casser le rythme. L'instrumental y est incontestablement mis en avant sans pour autant que les musiciens laissent tomber la voix ( ou plutôt les voix ). C'est Wish qui vient clôturer The Suns Sessions. Le groupe achève son auditoire avec une reprise de Nine Inch Nails des plus réussit !

 

Bien que court ( en même temps vous me direz, c'est le principe d'un EP ), cette nouvelle production est encore une fois parfaitement exécutée. De A à Z tout y est pour passer une agréable écoute, que l'on découvre le groupe pour la première fois, que l'on soit un adepte des sonorités rock 90 ou tout simplement curieux. Inutile de préciser que technique et inspiration sont au rendez-vous, ça, tu l'auras compris tout seul, mais ce que nous nous aurons compris, c'est qu'il serait dommage de ce priver d'un disque pareil !

 

Ajouter un commentaire