Road Away - Road Away

Les rennais de Road Away ont encore frappé ! Nos chers gagnants de la deuxième édition de l'Extrême Académie seront de retour le 15 juin prochain avec un nouvel EP sobrement intiulé Road Away. Nous l'avons écouté, on t'en parle de suite !

 

La production à 6 titres s'ouvre avec Trade My Heart For A Stone. D'emblée, la basse est lourde et la guitare met en perspective un album rock'n'roll. La voix ( aux allures de vieux rock ) apporte nuance et contraste à l'instrumental, plongeant le morceau dans une ambiance presque rockabilly sur le pont. Ajoutez à cela un solo aux consonances résolument heavy, cassant la répétitivité du rythme, et vous obtenez un morceau simple mais efficace !

Le second titre Black Hole offre un instrumental plus poussé. Encore une fois les riffs sont puissants, les solos travaillés et appuyés avec force par la basse lourde et roulante apportant son lot de surprises jusqu'à la fin du morceau. 

Party Pooper ( dont le clip vaut le détour pour prendre la dose quotidienne de bonne humeur prèscrite par Culture Extrême ) se veut énergique. La ligne de guitare retentie comme une approche frontale à un registre encore inexploré sur cet EP: le thrash. De son côté l'intro, plus posée a des faux airs de God Is Dead ( black sabbath... ). Encore une fois, le morceau est marqué par de belles cassures rythmiques qui assurent un renouvellement permanent. 

La moitié de la galette ( puisque nous parlons de nos copains bretons... ) est déjà passée que Gorgeous vient nous offrir une pause de près de 8 minutes. Sans jamais tomber dans la monotonie, le trio sort un nouvel as de sa manche et fait tapis avec un son blues assumé. La voix sert un écho proche du style de groupes comme Alter Bridge. Force est de constater que chaque morceau qui passe révèle un peu plus l'assurance et la polyvalence des musiciens. 

Live Your Lie s'enchaine sans accro, dans la même lignée que ses prédécesseurs. Toute fois, peut-être aurait-il été plus judicieux de le placer à un autre moment, car le titre se révèle insuffisament percutant face à l'ambiance instaurée par Gorgeous. 

Sell Your Soul sera le rideau qui tombe sur "Road Away". En apothéose finale, la voix sort enfin de son confort et se lâche d'avantage. La part belle est faite également à la batterie qui sort de ron écrin rythmique tout tracé. Le tout sonne très "groove" et lourd à souhait... 

 

Six morceaux se sont succédés mais pas un ne ressemble au précédent. Plus fort encore, pas un début ne ressemble à la fin qui lui est accordée. Le groupe explore les genres et les influences sans jamais tomber dans l'excès, ni dans la copie. Sans jamais se répéter, Road Away laisse sa signature à chaque note et parvient l'incroyable tours de force qu'est de convaincre en si peu de titres. A écouter de toute urgence ! 

 

Ajouter un commentaire