Psychoïd - Thrash Impact

Il y a quelques semaines déjà, le quatuor thrash Psychoïd passait l'épreuve du premier album. Le disque intitulé « Thrash Impact » ( en écho à leur premier EP « Thrash Test » ) est composé de 9 titres produits au Track Down Studio ( studio du label Music-Records ). Il est temps de t'en parler un peu plus en détail...

 

Avant d'aborder l'aspect musical, il faut saluer le travail remarquable de Thimoté Montaigne et de Guillaume dréau ( respectivement aux artworks et photographies ). L'esthétique du groupe semble bien plus poussée et complexe que sur Thrash Test et Psychoïd nous fait même le plaisir de nous servir avec cette belle pochette un livret garnit de photos et des paroles des chansons ( et ça, c'est top! ). Mais trêve de bavardage, ce qui nous intéresse le plus, ce sont ces 9 fameuses chansons...

 

Pour parler de l'ouverture de Thrash Impact, nous pourrions presque re citer les mots que nous avions employé pour présenter l'introduction du précédant EP puisqu'il s'agit du même titre : « Anarchy ». L'album s'amorce donc sans grande surprise mais avec la plus grande efficacité car, rappelons-le, Anarchy est une bombe thrash implacable ! Que dire de plus que « Anarchy dégueule ses riffs acérés, de shreds vertigineux en solos étourdissants ( dont la technique n'a rien à envier à des noms tels qu' Akira Takasaki -Loudness- , Dushan Petrossi - Iron Mask-  ou encore John 5 ), la batterie est martyrisée et emportée dans une cavalcade effrénée , la basse soutient des fondations surpuissantes de toute sa lourdeur, et la voix criarde crache son venin avec brio »?  

Si True Chatter semble se mettre un peu à l'écart musicalement ( et ce n'est que pour mieux en apprécier les paroles engagées contées par Thomas et savourer l'excellent passage instrumental de fin de titre ), le reste de l'album quant à lui pourrait coller parfaitement à cette description. La musique de Psychoïd est incisive, sans détours et sans concessions. Comme leurs aînés du genre, Thomas, Kiko, Rémi et Amaury ont des choses à dire et ils sont bien décidés à se faire entendre en jouant vite, en jouant bien, mais surtout, en jouant fort !

Mais alors, qu'est-ce qui a évolué depuis Thrash Test, nous demanderez-vous ? Sans conteste la technicité du groupe, déjà élément pilier des premières heures du quatuor certes, mais le niveau semble encore monté d'un cran. Si les grandes lignes restent les mêmes, la bande de Melun a réussi à garder un cap constant sans en devenir répétitif sur une dizaine de morceaux grâce à un usage désormais plus fréquent d'intros sophistiquées ( TV'S Grime ) et de solos à s'en décrocher les cervicales (Live...Die...But Buy ! ) , et des breaks monstrueux (The Old Scapegoat -également suivi d'un solo essoufflant- ).

A noter également l'excellent instrumental « The End Of Times », grande ( et appréciable ) nouveauté dans le registre de Psychoïd.

Apportant un peu de lourdeur sur la fin du disque nous retrouvons un morceau bien connu  « Platoon Of Death », véritable marteau-piqueur. Le verdict n'a pas changé sur ce titre : « technicité et rage sont à leur apogée sur Platoon Of Death qui s'ouvre sur une intro efficace et comme toujours directe. Le reste de la chanson quant à lui, est sublimé par la voix du leader qui déverse haine et énergie avec véhémence avant de laisser place à un break des plus entêtants, véritable crescendo de puissance qui offre au groupe la possibilité d'exprimer sans limites ses capacités. ».

Et comment ne pas conclure plus logiquement qu'avec We Kick Your Ass, véritable Hymne et résumé à lui seul du groupe !

 

Thrash Impact se termine comme il a commencé, sur les chapeaux de roues et déverse et dépoussière en flot ininterrompu ses influences thrash metal old school avec succès. Entre riffs entêtants, voix criarde, batterie vertigineuse et basse écrasante, Psychoïd inscrit son nom au répertoire des groupes à écouter de toute urgence !

 

Ajouter un commentaire