Missiles Of October - Better Days

Ils sont trois, ils sont belges et ils viennent de sortir leur 3ème album intitulé Better Days. Missiles Of October revient en force dans un style énergique et bourré d'influences diverses, on t'en dit un peu plus juste en dessous... 

 

Bourré d'influences, le terme est idéal pour le trio qui cummule les étiquettes avec succès. A chaque titre son registre sans perdre de vue l'univers premier du groupe. La cohérence est de mise tout au long de Better Days pour naviguer entre rock, punk, stoner ou encore sludge. 

L'album commence en douceur, comme pour habituer l'oreille à ces nouveaux titres, State Of Crisis, No Brain No Headache (dont l'intro sacadée couplée à l'echo de la voix et les riffs puissants apportent un côté presque nu metal), puis Satisfaction In Nothing. Le groupe va droit à l'essentiel, instrumental simple et concis, juste ce qu'il faut pour souligner une voix atypique, écorchée et puissante... Mais c'est là que vous faites erreur!

Sans comprendre pourquoi ni comment, mais pour notre plus grand plaisir, l'album semble subitement prendre un virage des plus serrés. Tout commence avec Better Days, titre éponyme, sans doute le plus punk du disque. Les guitares saturées, rapides, les riffs redondants, l'instru simple et les choeurs «oh oh» contrastent à merveille avec ce chant typé stoner / garage rock. La claque fera un aller retour avec les titres suivants, Everyday (plus axé sludge, lourd et grave, avec ses cris éraillés et son final en crescendo surpuissant), Loser (un des morceaux les plus efficaces de l'album. Energique et efficace à souhait), Chainsaw,  Problems...

Blah Blah Blah marquera un léger retour en arrière avant que Two Feet In Sludge ne clôture le disque de la plus belle des manières. 

 

Les gars de Missiles Of October enfoncent toutes les portes ouvertes face à eux, et dépoussièrent chaque note de musique à grand renfort de riffs puissants et énergiques. Il serait bien dommage de les enfermer dans une case alors que le trio manie les styles avec aisance et cohérence tout en s'en appropriant le moindre effet, se créant ainsi une identité en beton.  Attention, ça décoiffe!

Ajouter un commentaire