Crash Contact : La Meute

Dérivant dans large sphère d'influences, le quintet rennais de Crash Contact déboule sur le devant de la scène avec un premier EP à la croisé du hardcore, du néo metal et d'un metal moderne, intitulé "La Meute"... 

 

Tout comme leurs comparses de Urban Blaster ( dont sont d'ailleurs issus certains membres ), Crash Contact aime fusionner les genres. C'est un véritable tour de force auquel se livre le quintet breton qui a sorti il y a peu son premier EP, La Meute, enregistré ( en 5 jours seulement soulignons-le !! ) en collaboration avec B-Blast Records.

D'entrée de jeu, le groupe fixe les bases avec le titre Hypotricks. Avec ses deux voix en totale opposition ( l'une saturée et l'autre slamée/rapée ) et sa basse ronflante, le titre se traine un lourd côté néo/groove 90s à la Coal Chamber. Les textes sont chantés en alternance d'anglais et de français ( comme sur une bonne partie du disque ) comme une piqûre de rappel à la "french touch" à la Watcha, Pleymo, etc, la modernité en plus. Ajoutez à cela également quelques choeurs scandés pour un petit côté hardcore et vous obtenez là un parfait concentré de Crash Contact

Le ton est donné pour la suite des compos comme Lies. Ce dernier se veut plus violent, plus metal, presque crossover. S'il est de manière générale moins contrasté que le premier morceau, il n'en est pas moins efficace et surprenant avec un pont rappé qui hurle sa ressemblance avec la voix ( pourtant si particulière et difficile à égaler ) de Reuno de Lofofora ( avait-on vraiment besoin de préciser ? On vous laisse en juger... ). Après la surprise génarale, Lies repart de plus belle avec sa seconde voix, screamée et que l'on pourrait identifier aux nouveaux neo/groove/crossover tels que Locomuerte

Crash Contact et son intro rap, laisse plus de place aux voix et au texte ( au début en français ) avant un autre refrain en anglais, assimilable une fois de plus à Locomuerte et autres groupes de la même trempe. Le contraste des registres et des langues accentue le décalage, avec sa rythmique saccadées, l'instrumental renforce l'effet appuyé sans perdre de vue la ligne mélodique menée par des guitares à l'aise en toutes circonstances. 

La palme d'or revient à Under Control, qui clôture l'EP en apothéose et livre un condensé des meilleurs aspects du disque avec sa basse ultra groove qui suit aussi bien les autres sur les parties "crossover" et "metal" ou qui prend la tête de la marche sur les parties neo, ou encore ce petit passage instrumental avant le refrain tel un véritable rouleau compresseur  annonçant la lourdeur et la puissance de ce qui va suivre. Avec un tel niveau de violence on attendrait cependant par moment un breakdown qui ne vient pas, c'est à la fois frustant et à la fois une force pour le groupe qui parvient à mener son auditoire là où il ne s'y attend pas. 

 

Après des années de travail, Crash Contact possède entre ses mains une première production polyvalente, originale, technique et brutale à en faire saliver bien des groupes ! Que pourrions-nous ajouter d'autre en guise de conclusion que des superlatifs à n'en plus finir ? Tout comme leurs comparses de Urban Blaster, si les influences se font sentir, on ne peut que souligner le mérite du groupe de pouvoir prétendre à des points communs avec les grands noms qu'ils parviendraient à nous évoquer. En bref, La Meute est un véritable bijou à découvrir de toute urgence...

 

60545063 877234705950363 4705769218371485696 n

Facebook : https://www.facebook.com/CrashContact/

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCCTehLGRiu7vp3_9mvSBUIw?fbclid=IwAR1_eo8cIbs-Pm0F3-S0I3Fbq-O4Pfy-GcfL8skudK5VA43-Nlr3-qsnia8

 

27908388 580814185592418 3294938887668985682 o

Ajouter un commentaire