Crafteon -Cosmic Reawakening

C'est en 2012 à Denver ( Colorado ) que le quatuor de Crafteon voit le jour. De leur musique à leur nom, chaque détail est inspiré de l'oeuvre de HP Lovecraft ( père fondateur du récit fantastique et d'horreur. Né en 1890 et décédé en 1937 ). Le 25 Août prochain sortira leur tout premier album, Cosmic Reawakening. Petit tour d'horizon... 

 

L'album s'ouvre sur le titre The Outsider ( adapté de la nouvelle du même nom éditée en 1923, traîtant des émotions humaines via la traversée d'une galerie cauchemardesque, et appartenant au premier groupe d'écrits de l'auteur : les histoires macabres). Et les songes les plus noirs sont bien au rendez-vous musicalement, entre growl gutturaux, guitares atmosphèriques monocordes et monologues sombres... 

Egalement inspirés des histoires macabres, le disque continu son périple sépulcral avec des titres tels que What The Moon Brings ( morceau profond soutenu par une basse sourde. Changement vocal sur ce titre avec un côté plus écorché, erraillé, comme un loup hurlant à la lune... ), The Temple ( où la rythmique évolue et se permet une structure plus complexe faite de cassures guitare/batterie. La monotonie de cette dernière amène une lourdeur supplémentaire au titre dont l'instrumental rappelle des titres tels que Her Ghost In The Fog de Cradle Of Filth ). From Beyond fait aussi parti de ces titres, avec ses guitares claires, soutenues par une batterie mélancolique, puis, finalement rejoint par la voix qui se meurt en écho, puis c'est un crescendo de noirceur qui s'abat sur nos oreilles. 

Dans la bibliographie du littéraire américain se découpe un second groupe d'ouvrages, rassemblés sous le nom de Cycle Du Rêve. On y retrouve des nouvelles telles que The White Ship, retranscrite pas Crafteon. L'intro s'ouvre sur une ambiance grondante, orageuse, en plein nauffrage les guitares s'envolent dans des mélopées plus techniques que jamais, sans perdre de vue l'étiquette mélodique des américains. 

 

Le dernier regroupement de Howard Phillips est sans aucun doute le plus connu, Le Mythe De Cthulhu. Parmis les nouvelles adaptées sur Cosmic Reawakening, on retrouvera The Wishperer In The Darkness, un des morceaux les plus rythmés, aux guitares presque psychobilly, soutenu par une voix d'outre tombe, clôturant l'album avec brio. 

 

 

Crafteon remet au goût du jour une littérature oubliée trop vite, et, sans révolutionner le genre, parvient tout de même à se forger une identité musical à mi chemin entre la folie de Cradle Of Filth, la mélodie de Behemoth, et la lourdeur d'un ancien Burzum. Nul doute que Cosmic Reawakening recevra l'accueil qu'il mérite. Sortie prévue le 25 Août. 

Ajouter un commentaire