Charon's Awakening / Charon's Awakening

46503255 1049121145260903 750132582460424192 n

Charon's Awakening / Charon's Awakening

Sortie : 23/11/2018

Ecouter l'album : https://www.youtube.com/watch?v=v1RDt4kjkjk&t=165s

 

 

Trois ans après un excellent premier EP, le quintet deathcore Charon's Awakening est de retour avec un tout premier album éponyme. C'est vendredi ( 23 novembre ) que le groupe, originaire de Saint-Nazaire a décidé de le rendre public. Attention, impact imminent... 

 

Pour les présentations, Charon's Awakening c'est la puissance d'un Black Tongue couplé à la technicité et la modernité de Thy Art Is Murder. Musicalement on y retrouve des riffs empruntés à Aversions Crown et des breaks puissants jonchent le sol, refoulant quelques souvenirs d'un Slave To Substance ou encore d'un Disengage ( Suicide Silence ) ou pourquoi pas même plus récemment d'un Lost In The Static ( After The Burial ). Vocalement le groupe n'est pas en reste avec un chanteur à mi chemin entre Vincent Schimtz ( Aeons Of Corruption ) et -l'excellent- Alex Shikolai ( Slaughter To Prévail ). Pour ne pas s'arrêter là, Charon's Awakening peut également afficher fièrement quelques belles affiches partagées avec ( entre autre ) des groupes tels que Dagoba ou encore Karma Zero. 

Trève de bavardages, le disque s'ouvre sur le titre Martyr, dont l'introduction quasi épique et les cris lointains laissent à penser que le groupe a mis le doigt sur le bon nom. Puis les premières guitares font leur apparition et, accrochez-vous, car c'est parti pour 40 minutes de pilonnage. Glissé en seconde position, le titre Above The Law ( qui a donné son nom à l'EP sorti en 2015 ) ne manquera de terminer d'échauffer les cervicales des plus septiques. En effet le groupe est friand de cassures et le titre suivant Breaking The Sceal ne fera pas abstraction à la règle, ni aucun autre titre d'ailleurs ! Les riffs acérés, tourmentés et caractériels s'effondrent à vitesse grand V soutenus par une batterie brutale et rapide et une basse plus lourde que jamais. Le groupe y met les formes, mais aussi le fond avec des compositions sophistiqués, poussées et complexes. Les guitares sont insatiables et dégueulent de titre en titre un nombre incalculable de notes. L'exquis Hatred Inside en est l'exemple parfait et en donnerait presque le vertige !

I Smash Your face ( like this ) est un des titres les plus calmes de l'album et permet au quintet d'explorer des mises en scène incongrues à grand renfort de bandes sons lugubres, il faut dire que les nazairiens ont basé cet opus sur la déviance humaine et n'ont pas hésité à s'inspirer directement de faits divers.  

Le disque reprend son ascension au coeur de la violence anthropoïde de manière croissante avec le titre Unleash The Fury, suivi de Decimhate ( taillé pour le pit ) ou encore l'admirable Cult ( sans doute l'un des meilleurs morceaux de l'album mais également l'un des plus atypiques ). Puis c'est au tours du non moins dévastateur Die In Shame de venir clôturer ce disque en une apothéose d'agressivité et de technicité. 

 

Du haut de son tout premier album, Charon's Awakening a de quoi parader ! Condensé de violence, de puissance et de lourdeur, le jeune groupe detient sans doute déjà le record de nuques brisées par minutes. Il n'y a rien à redire de cette production soignée, complexe, vicérale et sans appel ! Charon est bel et bien eveillé et retenez son nom, vous n'avez pas fini de le lire ! 

Ajouter un commentaire

 
×